Paris le 19 juin 2017.

Un roman magnifique et bouleversant, avec une grande force poétique. Une formidable ode à la nature… un vrai bijou !

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.

Ce livre est adapté au cinéma avec Ellen Page et Evan Rachel Wood dans les rôles principaux.

Into the Forest | Official Trailer HD | A24 :

« La puissance de ce roman tient à cet art de faire surgir la beauté scintillante des héroïnes, au plus noir de leur destin. Mais c’est surtout l’inventivité de la romancière qui éblouit de bout en bout. Il faut se laisser happer par ce livre-refuge aussi dévorant que régénérant. » Marine Landrot, TÉLÉRAMA

« Par effet mimétique, le plaisir de lecture que procure Dans la forêt prend la forme d’une clairière. Qu’un roman d’aventures puisse advenir sans déplacement géographique, qu’une odyssée psychologique puisse être circonscrite dans quelques hectares dépend de la rare habileté d’un(e) auteur(e) à tisser une chronique dépourvue de monotonie. Jean Hegland y parvient avec aisance et lyrisme. Avec elle, le lecteur buissonne. » Macha Séry, LE MONDE DES LIVRES

« Un roman éléctrique, déstabilisant. » Martine Laval, LE MATRICULE DES ANGES

« C’est d’abord exaltant, ensuite troublant. » Astrid de Larminat, LE FIGARO LITTÉRAIRE

« Dissipant une angoisse d’autant plus sourde qu’il ne se passe presque rien, surgit la préciosité de la vie, qui doit se mériter comme au temps des premiers hommes. C’est étrange, mais cela fonctionne à merveille. » Nicolas Ungemuth, LE FIGARO MAGAZINE

« Un chant d’amour porté par deux héroïnes sensuelles. […] Son beau roman s’achève comme un premier matin du monde et, s’il n’est pas un conte de fée, il a tout d’une parabole inattendue. » Christine Ferniot, LIRE

« Un premier roman qui tient en haleine. » Claire Devarrieux, LIBÉRATION

« Un suspense obsédant.» Didier Jacob, L’OBS

« C’est un roman magnifique, à la fois poétique et haletant, ce qui est assez rare. » Nicolas Carreau, EUROPE 1

« Un très beau roman. On en garde des images très fortes. » Marie-Hélène Fraïssé, FRANCE CULTURE

« Dans la forêt ou les prémices d’une prise de conscience. II nous reste à tout réapprendre ! » Éric Dussert, LA QUINZAINE LITTÉRAIRE

« Une énergie vitale saisissante, un très beau roman sur la révolte, la résistance et la volonté de survivre à tout prix. » FRANCE BLEU

« Un huis clos haletant qui fait froid dans le dos en mettant en scène notre dépendance et la vulnérabilité de notre mode de vie, mais qui dégage aussi la puissance d’un archaïque instinct de conservation et d’une réconfortante capacité d’adaptation. » Véronique Rossignol, LIVRES HEBDO

« En lisant Jean Hegland, on pense souvent à un autre tandem fuyant l’apocalypse, celui que Cormac McCarthy met en scène dans La Route. » André Clavel, LE TEMPS

« Dans la forêt pointe une société qui a conduit son auto-destruction et, même s’il met en avant le retour à la nature, n’en relêve pas moins les risques et les dangers d’une telle (sur)vie. » LE QUOTIDIEN LUXEMBOURG

« Un roman magnifique qui interroge avec beaucoup d’intelligence et de finesse notre façon de vivre, de consommer, notre civilisation, la fragilité de nos vies. Il est en plus superbement écrit. » Anne-Sophie Hache, LA VOIX DU NORD

« Un huis clos au grand air, intime et grandiose, au lyrisme luxuriant. […] L’écriture généreuse de Jean Hegland plonge le lecteur dans l’odeur fraîche de l’humus, l’eau qui ruisselle sur les mousses et le pourrissement des souches. » Alexis Maroy, LA LIBRE BELGIQUE

« Un roman qui colle totalement au temps présent. » David Collin, RADIO TÉLÉVISION SUISSE

« C’est un roman post-apocalyptique soft avec une vraie écriture. Du survivalisme facile à lire et qui interroge. » NORD ÉCLAIR

« Un roman assez sombre qui nous interpelle sur les conséquences d’une grande crise écologique et technique et sur la manière d’y faire face. » SYMBIOSES

« Une écriture simple et directe qui procure des émotions très fortes : le lecteur, entouré d’arbres rendus presque palpables, sent l’odeur de la terre. » LIBRARY JOURNAL

« Magnifiquement écrit et profondément émouvant, ce roman livre un message essentiel. » SAN FRANCISCO CHRONICLE

« De la première à la dernière page, ce roman s’inscrit de manière admirable dans le genre défini par le 1984 de Georges Orwell. » PUBLISHERS WEEKLY

« Une écriture sublime. » KIRKUS

Jean Hegland est née en 1956 dans l’État de Washington. Après avoir accumulé les petits boulots, elle devient professeur en Caroline du Nord. À vingt-cinq ans, elle se plonge dans l’écriture, influencée par ses auteurs favoris, William Shakespeare, Alice Munro et Marilynne Robinson. Son premier roman Dans la forêt paraît en 1996 et rencontre un succès éblouissant. Elle vit aujourd’hui au cœur des forêts de Californie du Nord et partage son temps entre l’apiculture et l’écriture.

Dans la forêt. Jean Hegland. Roman. Collection Nature Writing. Titre Original : Into the Forest. Traduit de l’anglais (U.S.A.) par Josette Chicheportiche. © Éditions Gallmesister, 2017 pour la traduction française. © Photo de couverture Stephen Carrol / Arcangel Images. Conception graphique : Valérie Renaud. 304 pages. 23,50 euros. ISBN 978-2-35178-142-5

Publié par Félix José Hernández.

Deja un comentario