Des clairons dans l’après-midi par Ernest Haycox

Paris le 10 novembre 2016.

Dans un coin perdu du Dakota, la jeune Josephine Russell fait la connaissance de l’énigmatique Kern Shafter, aux allures de gentleman, que rongent un lourd secret et un désir de vengeance.

Shafter, officier déchu, part rejoindre comme simple soldat la 7e cavalerie commandée par le général Custer. Il y retrouvera son ancien rival…
Une histoire d’amour et de vengeance sur fond de la plus célèbre bataille des guerres indiennes, Little Big Horn, que Haycox retrace avec une extraordinaire acuité, une lucidité étonnamment moderne, dans ce magnifique roman épique et intime, lyrique et précis, ponctué de descriptions inoubliables.

Le personnage de Josephine, une jeune femme complexe, libre, vive, montre à quel point ce roman, comme tant d’autres, était en avance sur la vision que Hollywood donnait de la femme.

Magnifique livre! Sa lecture change beaucoup de choses en nous. Roman brillant et dévorant.

« On voit à quel point le roman de Haycox – qui est un formidable auteur : c’est prenant, c’est un livre plein d’odeurs de nuages, de bruits, de végétations, et le temps qui passe… le travail irrésistiblement lent et lentement irrésistible de l’amour – a toute l’efficacité d’un vrai grand film de cinéma.  » Jean-Louis Bourlanges, L’Esprit public, France Culture

« L’écriture de Haycox possède elle aussi un souffle sans nom (les deux romans sont remarquablement traduits) qui ne laissera pas le lecteur indemne. Une belle claque !  » Philippe Manche, Le Soir

« Ernest Haycox, né le 1er octobre 1899 à Portland, dans l’Oregon, et mort dans la même ville le 13 octobre 1950, est un écrivain américain, prolifique auteur de westerns. Après avoir reçu une éducation dans les écoles de l’État de Washington et de son Oregon natal, il s’enrôle en 1915 dans l’armée américaine et est d’abord cantonné le long de la frontière mexicaine. Puis, au cours de la Première Guerre mondiale, son détachement est envoyé en Europe. Après la guerre, pendant un an, il suit de cours au Reed College de Portland, avant de s’inscrire à l’Université de l’Oregon, où il obtient un baccalauréat en journalisme en 1923.

En 1922, Il publie The Trap Lifters, la première de plus de 300 nouvelles parues dans des magazines et des pulps jusqu’à sa mort. Pendant les années 1930 et 1940, il devient un collaborateur régulier du Collier’s Weekly et du Saturday Evening Post. Il compte alors, parmi ses nombreux admirateurs, les écrivains Gertrude Stein et Ernest Hemingway.

Sa nouvelle Stage to Lordsburg (1937) est adaptée à deux reprises au cinéma : d’abord en 1939, par John Ford, sous le titre La Chevauchée fantastique, avec John Waynedans le rôle qui en fait une star, et Claire Trevor ; puis en 1966, par Gordon Douglas, sous le titre La Diligence vers l’Ouest, avec Alex Cord et Ann-Margret. Son roman Trouble Shooter (1936), à l’origine publié en feuilleton dans Collier’s, est adapté en 1939, sous le titre Pacific Express (Union Pacific), film réalisé par Cecil B. DeMille, avec Barbara Stanwyck et Joel McCrea. » Wikipedia.

Des clairons dans l’après-midi. Ernest Haycox. © Actes-Sud, 2013 pour la traduction française. Traduit de l’anglais (États-Unis) par : Jean Esch. BABEL. 464 pages. Photographie de couverture : © Jack Spencer. ISBN :978-2-330-07045-8.

Publié par Félix José Hernández.