Paris le 7 avril 2017.

Son travail et son inspiration sont fondés essentiellement sur ses rêves. Yordanis (1986) vit actuellement à El Cobre, village situé à 30 kms de Santiago de Cuba.

Peindre est devenu une nécessité, qui m’accompagne du matin au soir ainsi que dans mon sommeil. J’ai trouvé dans la peinture un langage avec lequel je peux communiquer plus facilement qu’avec les mots. Le monde intérieur qui m’habite naît et se reflète à travers mes toiles. Ma plus grande ambition en tant qu’artiste, c’est que mon œuvre parcoure le monde et qu’elle soit reconnue, non seulement par mon pays, mais qu’elle franchisse les frontières et puisse être connue de personnes d’autres pays. Je crois que c’est mon rêve et que je le partage avec d’autre artistes.

« Un petit mot sur l’artiste.

Un jour d’avril, aux abords de El Cobre, Julio Corbea (un ami écrivain cubain de longue date) m’a présenté Yordanis. Notre première rencontre fut bénie des dieux : j’étais à la recherche de jeunes talents, Yordanis était à la recherche de reconnaissance en tant que peintre. Âgé de seulement vingt-quatre ans, la peau mate, les bras tatoués, Yordanis est né avec un don certain pour la peinture. Il n’a jamais pris le moindre cours.

Dès les premières heures de notre rencontre, je suis tombé sous le charme de ses œuvres et son regard d’enfant. Ses références picturales sont les peintres espagnols, hollandais et français. Il puise toute son imagination dans ses rêves et au-delà…

Depuis plus de six ans, je le parraine en lui fournissant du matériel (toiles, peinture acrylique, pinceaux…). Je me suis engagé à exposer ses toiles en France. “Peindre sans public n’a pas de sens”, me dit-il !…

Je crois beaucoup en Yordanis, en sa jeunesse, son âme d’enfant, sa fragilité, sa candeur, sa gentillesse, son talent…

Aujourd’hui âgé de 30 ans Yordanis peint sans relâche. » Miguel Cruz

Une partie de la vente sera reversée a l’association humanitaire Un Regard, un Enfant, destinés aux enfants de Cuba.

En achetant une œuvre de Yordanis Acosta López vous participez à aider les enfants défavorisés des villages de la Sierra Maestra et de El Cobre que l’association humanitaire Un Regard, un Enfant soutient. (région de l’oriente, Santiago de Cuba).

unregardunenfant.org
Contact : Miguel Cruz – 06 11 22 48 54
miguel.cruz@wanadoo.fr

Havanita : Cuba à Paris

Havanita raconte une île de Cuba magique où se marient gastronomie, divins nectars et musique. Installé depuis vingt ans rue de Lappe, à deux pas de la Bastille, le Havanita n’a cessé de se réinventé et vient d’effectuer sa dernière mue. Didier Granger, créateur du lieu, et Juan Luis Morales, architecte d’intérieur (Cabinet Morales) cubain installé à Paris, ont su récréer une ambiance chaleureuse et festive, loin des poncifs habituellement liés à l’île des Caraïbes. Tons chauds aux murs égayés par une grande fresque de Juan Luis Morales, photos noir & blanc, fauteuils en cuir profond pour la partie bar, tables en bois sombre et chaises en paille de riz y réinventent l’ambiance caliente de la Havane, où l’on est toujours prêt à faire la fête, à savourer quelques spécialités locales accompagnées d’un verre de rhum ou d’un cocktail que ce soit pour apéritif-tapas, un dîner en musique ou un after cocktail au fumoir.

Havanita offre régulièrement son lieu magique pour des expositions de peintures et de photographies sur Cuba.

Exposition Peintures Cubaines de Yordanis Acosta López. Du 4 au 28 mai 2017. Havanita, 11 Rue de Lappe.75011. Paris. Tel. 01 43 55 96 42

Publié par Félix José Hernández.

Deja un comentario