Isabel Echarri et Diego Etcheverry : décors et costumes d’opéra à quatre mains

Paris le 15 octobre 2015.

Plasticiens d’origine basque, scénographes d’opéra prolifiques, Isabel Echarri et Diego Etcheverry ont fait don de l’intégralité de leur matériel scénique à la BnF. Grâce à leur générosité, la Bibliothèque peut présenter une sélection emblématique de maquettes et esquisses de décors et costumes. Et offrir ainsi au public de découvrir une œuvre riche et multiforme, tissée à 4 mains pendant près de 40 ans.

Isabel Echarri, basque espagnole, formée aux Beaux-Arts, déploie ses talents de plasticienne dans le domaine de la gravure, de la tapisserie et de la sculpture. Son mari, Diego Etcheverry, fils du chef d’orchestre Jésus Etcheverry, aux origines basques plus lointaines, est passé par les Arts décoratifs.

Face à l’une de leurs 1 300 maquettes de décors ou de costumes d’opéras, il est impossible de saisir quelle part de travail est imputable à l’un ou à l’autre. De même que le dessin porte toujours le sigle EE, les deux artistes répondent invariablement qu’il s’agit d’un travail à quatre mains, fait en plein accord, dans lequel la conception du décor et celle des costumes ne sont jamais dissociées.

Pendant 40 ans de carrière, leurs réalisations communes portent sur des oeuvres classiques du répertoire lyrique mais aussi sur des créations contemporaines : Sire Halewyn de Semenoff, Temboctou de François-Bernard Mâche, Syllabaire pour Phèdre de Maurice Ohana…

À cette variété du répertoire, il faut ajouter la grande diversité dans les interprétations et les références picturales ainsi que la multiplicité des lieux. Isabel Echarri et Diego Etcheverry ont exercé leurs talents dans le monde entier : en Chine, en Amérique du Sud et dans de nombreux pays européens. Ils ont également admirablement su tirer parti de scènes aux formats très différents : simples et dépouillées comme celle du théâtre d’Orange, salles polyvalentes ou encore plateaux techniques sophistiqués tel celui de l’Opéra de Liège. Avec quatre ponts hydrauliques, cet espace leur a permis de jouer avec des éléments mobiles qui se décomposent et se recomposent au fil de l’oeuvre, traduisant le souci de dynamisme inhérent à chacune de leur production. Cette énergie, de même que l’imbrication du visuel et du scénique reposant sur la relation étroite du couple de scénographes avec le metteur en scène sont des expressions majeures de leur art.

Exposition Isabel Echarri et Diego Etcheverry : décors et costumes d’opéra à quatre mains. 8 décembre 2015 I 17 janvier 2016. BnF I François-Mitterrand. Quai François Mauriac, Paris XIIIe.

Félix José Hernández.

*Isabel Echarri et Diego Etcheverry Frasquita, Carmen, Mercedes : maquette de costumes pour Carmen de Bizet, mise en scène
de René Terrasson à l’Opéra de Pékin, 1982. © ADAGP, Paris 2015 (pour DE) BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra

Hispanista revivido.