Marie-Antoinette de Lorraine-Habsbourg, archiduchesse d’Autriche,  reine de France, en costume de cour.
Marie-Antoinette de Lorraine-Habsbourg, archiduchesse d’Autriche,
reine de France, en costume de cour.

Paris le 26 juillet 2016.

Le Japon est certainement le pays, hors de France, où la figure de Marie-Antoinette est la plus populaire, notamment à travers le personnage conçu par Rieko Ikeda dans son manga « La rose de Versailles ». Le château de Versailles et Nippon Television s’associent pour proposer pendant près de quatre mois une exposition consacrée à la reine, ce personnage mythique de l’histoire de France.

À travers de nombreux chefs-d’oeuvre des collections de Versailles – tableaux, pièces de mobilier, objets d’art, dessins et gravures – et de prêts d’autres collections publiques et privées en France et à l’étranger, l’exposition présentera pour la première fois au Japon, une évocation complète de la vie de cette princesse, de sa jeunesse à Vienne jusqu’à sa fin tragique.

Des portraits de la reine et des membres de la famille royale par les plus grands portraitistes de la Cour – notamment François-Hubert Drouais, Louis Michel Vanloo et Joseph Siffred Duplessis – permettront de se familiariser avec le cercle au sein duquel Marie-Antoinette a vécu en France : le roi Louis XV, grand-père de Louis XVI, ses beaux-frères, les comtes de Provence et d’Artois… Mais aussi l’artiste Élisabeth-Louise Vigée-Lebrun qui sut rendre la physionomie de la reine et gagner sa confiance. Elle laissa les plus beaux portraits de Marie-Antoinette, portraits officiels ou portraits plus intimes.

Le goût de la reine sera aussi mis en lumière. En effet, aidée par l’administration royale du Garde-Meuble de la Couronne, Marie-Antoinette a su réunir autour d’elle les artisans les plus talentueux tels que l’ébéniste Jean Henri Riesener, le menuisier Georges Jacob ou le bronzier Pierre-Philippe Thomire, pour créer meubles et objets précieux afin de construire le décor somptueux et raffiné dont elle aima s’entourer. Tous les services conçus à la manufacture royale de porcelaine de Sèvres seront évoqués notamment le service « Japon » inspiré des porcelaines Imari ou encore le célèbre service à « perles et barbeaux » destiné à Trianon.

L’aspect le plus original et le plus spectaculaire de l’exposition sera la présentation de l’appartement privé de la reine, aménagé à partir de 1782 au rez-de-chaussée de la cour de marbre.  La chambre et la pièce des bains seront aménagées avec une grande partie de leur mobilier alors que la bibliothèque de stuc, aujourd’hui disparue, sera reconstituée en 3D.

Ainsi, cette exposition de près de 150 œuvres permettra de présenter, pour la première fois au Japon, avec une telle ampleur, la richesse et l’innovation qui marquèrent les créations suscitées par Marie-Antoinette.

Versailles à Tokyo. Marie-Antoinette, une reine à Versailles. 25 octobre 2016 – 26 février 2017. Tokyo, Mori Arts Center Gallery. Avec le soutien Nippon Television Network.  Commissariat : Gwenola Firmin, Conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au château de Versailles et  Bertrand Rondot, Conservateur en chef au château de Versailles.

Publié par Félix José Hernández.

 

Deja un comentario