Paris le 24 avril 2017.

Jazz, prohibition et meurtres en série : après Carnaval, comparé à L’aliéniste de Caleb Carr, le retour du nouveau maître du thriller historique.

1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer.

C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus illustres familles de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, un couple mixte, vont ses charger des investigations, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong.

Au même moment, le corps d’un homme blanc est retrouvé dans une ruelle du quartier noir. Le meurtre en rappelle un autre à Jacob Russo, photographe de scènes de crime, qui décide de mener son enquête.

Quel est le lien entre ces deux affaires ? Y a-t-il un rapport avec le crime organisé ? Car la vieille école d’Al Capone et de la contrebande d’alcool est menacée par de jeunes loups aux dents longues qui, tels Lucky Luciano ou Meyer Lansky, n’hésitent pas à se lancer dans le trafic de drogue.

Jazz, mafia, tensions raciales et meurtres inexpliqués, après Carnaval, nous retrouvons dans ce thriller passionnant, inspiré de faits réels, le cocktail explosif qui fait la signature de Ray Celestin.

Un magnifique thriller de Ray Celestin Nous sont proposés : une intrigue intelligente bien construite, des personnages attachants et… le suspense !

Ray Celestin est linguiste, scénariste et écrivain britannique. Il s’impose dans le thriller avec son premier roman Carnaval ( Le cherche-Midi , 2015), basé sur l’histoire réelle d’un sérial killer qui sévit en 1919 à la Nouvelle-Orléans. Carnaval a été élu meilleur premier roman de l’année par l’Association des écrivains anglais de polar. Il vit actuellement à Londres.

Mascarade. Ray Celestin. © Editions Cherche-Midi 2017 pour la traduction française. Traduit de l’anglais par Jean Szlamowicz. Collection « Thriller ».

Couverture et illustration : Joanna Thomson, Pan Macmillan Art Department. 220 x 140 mm. 570 pages. 21,50 €.
Vous aimez les thrillers ? Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre en avant-première toutes les actualités : www.cherche-midi.com

Publié par Félix José Hernández

Deja un comentario