Paris le 12 novembre 2017.

Un grand thriller, envoûtant, intrigant, entre passé et présent. La grande Histoire et la « petite » histoire de famille entre l’Europe du Nord et l’Amérique du Sud. On est bien absorbé par l’intrigue autour de la mort de Charlie.

« Buenos Aires, 1978. Dans l’obscurité, elle avait l’impression d’étouffer en permanence. On lui avait enfoncé une cagoule sale sur la tête et, en dessous, l’oxygène était rare. La cagoule n’en était pas à sa première utilisation: elle y avait reconnu des odeurs de sueur, de sécrétions humaines. Les odeurs d’une personne à bout de force. »

« Ebba Grön s’était caché dans la salle de bains. il avait toujours été hypersensible, battant des ailes pour un oui ou pour un non. Ulf tendit la main et l’oiseau, rassuré, vint se poser sur son doigt.
Ziggy Stardust se tenait toujours sur la balustrade quand Ulf ressortit sur le balcon, en se demandant ce qui se passait.

« Ground control Major Tom. Ground control, ground control. » Les deux oiseaux pressentaient que tout était sur le point de changer. »

Durant la nuit de Walpurgis, cette nuit de la fin avril où l’on fait brûler des feux pour dire adieu à l’hiver, une femme est tombée d’un balcon, du onzième étage. C’était Charlie, la sœur d’Helene Bergman, mais depuis des années elles ne se parlaient presque plus. Helene n’avait jamais partagé l’obsession de son aînée : découvrir ce qu’il était arrivé à leur mère, disparue en novembre 1977, quelque part en Amérique du Sud. De cette Ing-Marie si belle, il ne reste plus que quelques photographies et le souvenir de ceux qui l’ont aimée. Mais tandis que la police s’apprête à classer la mort de Charlie comme un banal suicide, Helene se dit qu’elle aurait dû révéler certaines choses. Au bout de ces omissions, elle va devoir conduire elle-même une étrange enquête. Pas sur une mort, mais sur deux. Pas seulement sur sa sœur, mais aussi sur sa mère. Pas seulement en Suède, mais aussi en Argentine.

Dans ce roman couronné par le prix du meilleur roman policier suédois 2014, Tove Alsterdal dresse le portrait de femmes aveuglées par leurs désirs comme par leurs peurs. Non, la vie d’une personne ne se trouve pas dans ce qu’elle laisse derrière elle, mais dans ce qu’elle choisit de cacher.

Tove Alsterdal est journaliste, dramaturge et scénariste suédoise. Son premier roman, Femmes sur la plage, a été publié par les éditions Actes Sud en 2012. Son deuxième roman, Dans le silence enterré, paraît au Rouergue en novembre 2015.

Tango fantôme. Tove Alsterdal. Traduit du suédois par Emmanuel Curtil. © Editions du Rouergue 2017, pour la traduction française. Graphisme de couverture : Odile Cahambaut. Image de couverture : Plainpicture/robertharding/ Lee Frost. 480 pages. 13,9 cm × 20,5 cm × 3,5 cm. Broché. 23,50 €.
ISBN : 978-2-8126-1447-7

Publié par Félix José Hernández.

Deja un comentario